• 29 mars

    Elle m'avait encore invité à ce 5 à 7 minable. La dernière fois la soirée qui s'en était suivi fut très câline, alors j'ai accepté. Comme elle connaît tout le monde de ce réseau de publicitaire de seconde zone, je passai le temps à des conversations futiles avec des meks dont le regard grisé s'accochait à mon décolleté. Plus la soirée avançait plus les mains étaients sondeuses. Je pris plaisir à être le propos de leur petite soirée. Me regardant en souriant, elle prend son manteau et nous quittons le bar.

    Rendu sur Saint-Laurent, elle me proposait d'aller danser, évidemment j'accepté. On est rentré au Ballroom. La soirée était encore jeune, le lieu se meublait tranquillement. Plus le plancher de danse se comblait, plus nos mouvements et nos corps se rapprochaient. Elle s'amuse à me caresser les fesses pour animer les regards, lever la robe pour attiser les désirs, coller sa cuisse sur ma chatte pour me consumer sur place devant cet auditoire.

    Un groupe de jeunes meks sont venus nous accompagner. À la fois intimés et arrogants, ils se sont joints à nos jeux sous le regard inquisiteur du portier. Pour nous dérober, nous nous sommes retirés à leur table à l'arrière. M'invitant à m'asseoir derrière la table, elle s'amusait à leur chuchoter à l'oreille, ce que je déduisait être des consignes m'étant destiné. Le premier c'est aventuré rapidement sous ma robe. J'ouvris mes cuisses pour me contenter la seconde. La fouille était malhabile, mais quand même l'idée d'être assujettie à ce traitement devant ses yeux m'enflammait. Mon corps était couvert de mains masculines, mais elle savait que j'étais sa possession pour cette soirée.

    Nous sommes rentrés chez moi. Elle m'a dévêtue, ouvert mon ordi. Quelques contacts étaient présents sur MSN. Elle me demanda de mettre mon collier qu'elle attacha d'une laisse. Elle me mit à genoux devant la cam pour m'offrir son cul à lécher. Quelques coups de laisser, quelques mots vulgaires et je assouvi dans son anus à coups de langue. Ainsi, elle m'engagea dans un sombre scénario dessiné à l'avance qu'elle conclue en me laissant me masturber devant ma cam.

  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Mars 2007 à 17:21
    Jolie narration ...
    c'est rare pour une salope dans ton genre ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :